Actualités parc

Actualités Rugby

Recevoir notre newsletter
OK
  • colis privé
  • BOUYGUES IMMOBILIER
  • pub boutique
  • DUMEZ
  • BUCKLER SECURITE
  • PLD AUTO
  • chateau la pioline
  • VERSO
  • QUINCAILLERIE AIXOISE
  • toyota
  • chateau la coste

Doucet : "Le match de Dax sera capital"

  

17h43 07.11.12

 Alors que la Pro D2 fait relâche ce week-end, Gilbert Doucet dresse un bilan de ce début de saison. Et parle de la suite du championnat, qui passera, dans 10 jours, par une réception de Dax qu'il juge "capitale".

Gilbert, nous sommes au tiers du championnat. De ton rôle de manager général, quel bilan fais-tu de ce début de championnat ?
Il est vrai que nous avons joué les quatre premiers du championnat, ici à Maurice-David, et que nous avons perdu contre ces quatre équipes. La situation paraît très compliquée compte tenu que sur dix matchs, nous n'en avons gagné que deux. Les tenors sont tous venus prendre quatre points chez nous et nous ont mis dans une situation très grave. Mais aussi, nous avons joué à Massy qui est dernier, à Béziers qui est aussi en fin de classement et à Colomiers qui est juste un peu plus haut. Et nous avons perdu. Ces défaites nous mettent dans une situation délicate puisque nous sommes avant-dernier. Le bilan, il est là.

Es-tu inquiet de cette situation au classement ?
Oui et non. Oui, parce que c'est toujours embarrassant que de se retrouver avec si peu de victoires et beaucoup de défaites. Oui, parce que perdre n'est jamais bon, c'est un poison. Et que ça envenime les relations tout autour, entre les joueurs, entre les gens qui s'occupent de l'équipe, parce que c'est quelque chose qui est pesant, et difficile à vivre. Après, il y a ce match contre Dax, une équipe comme nous, qui a eu un début de saison très difficile. Et nous serons obligé de gagner pour nous permettre d'avoir un peu plus d'oxygène et pour ne pas se retrouver dans une situation encore plus inconfortable.

"Retrouver des éléments très forts"

Quels sont les signes qui doivent porter vers l'optimisme ?
Les signes ? Il n'y a que la victoire, il n'y a pas autre chose. Le problème, c'est que l'équipe doit se présenter contre Dax avec l'ambition d'à-tout-prix aller gagner, compte tenu que ce sont des équipes d'à peu près la même valeur que la nôtre. Aujourd'hui, on s'aperçoit qu'il y a deux championnats avec un groupe de tête emmené par Oyonnax et derrière, il y a quatre-cinq équipes. Le match de Dax sera capital. Il faudra le gagner. Et pour ça, il faudra faire une grande semaine de préparation et bien se mettre dans la tête de ne pas recommettre les petites fautes que l'on fait, et qui nous ont fait perdre certains matchs.

Mais qu'est ce qui te fait dire, aujourd'hui, que le PARC est capable de se sortir de cette situation ?
Je trouve qu'il y a des éléments qui peuvent nous sortir de cette impasse. Après, le rugby n'est pas une science exacte. Il faut que tout le monde, au même moment, ait la même envie de vaincre, la même volonté de se surpasser. Il est impératif d'être très discipliné. On sait que Dax va venir avec un goût très prononcé pour la victoire, parce qu'ils savent qu'en gagnant ici leur situation serait beaucoup plus confortable. Et ça, il faudra y faire face. Car en perdant, la situation serait plus que difficile. Après, nous ne sommes qu'au tiers de la saison, et ce qu'il faut surtout, c'est retrouver des éléments très forts dans cette équipe qui nous permettent de l'emporter. Et avec ça, que nous parvenions désormais à imposer notre jeu, qu'on se retrouve dans un équilibre plus constant. Qu'on fournisse plus de générosité et qu'on retrouve un vrai goût pour le combat. Et de l'abnégation les uns envers les autres.