Actualités parc

Recevoir notre newsletter
OK
  • colis privé
  • BOUYGUES IMMOBILIER
  • pub boutique
  • DUMEZ
  • BUCKLER SECURITE
  • PLD AUTO
  • chateau la pioline
  • VERSO
  • QUINCAILLERIE AIXOISE
  • toyota
  • chateau la coste

Pau 37 - 0 PARC

  

20h28 01.12.12

 Au vu des performances des deux équipes dernièrement, on ne comptait pas forcément sur ce déplacement pour se refaire la cerise. Mais encaisser 39 points, sans en marquer un seul, et sans avoir eu réellement d'occasions, ça fait mal. C'est même un coup de massue supplémentaire pour les joueurs de Didier Nourault, et Didier Nourault lui-même.
Dans la continuité de son match à Albi, le PARC aura montré trop de largesses défensives pour pouvoir espérer titiller une Section aux ambitions opposées. Venus pour faire du jeu, les Palois libéraient rapidement les ballons et les Aixois semblaient impuissants. Et étaient dominés dans chacun des secteurs du jeu. La puissance de Domolailai faisait mal et quand bien même les Aixois trouvaient quelques mètres pour avancer, ils commettaient des erreurs de mains ou faisaient les mauvais choix. Le carton jaune pris par Rochette après le buzzer de la mi-temps allait finir d'enterrer les espoirs aixois. Les Noirs accusaient un retard de 13 points (13-0) au moment de rentrer aux vestiaires et devaient rattaquer à 14… C'en était trop. Surtout lorsqu'on regarde la longue liste des absents ce soir : Tuineau, Santoni, So'Oialo, Longépée, Beun, Labarthe, Lacroix, Solana, Human et Kerroum. On est pas loin d'une équipe entière...

Cap sur Carcassonne  

Les efforts consentis en début de seconde période pour rester dans le bain allaient se payer en fin de match et c'est avec un total de cinq essais (signés Fumat, Barrère deux fois, Manca et Valençon) que la Section Paloise terminait la rencontre.
La bonne nouvelle de la soirée ? Le PARC n'a pas pris le plus gros carton, qui est à mettre à l'actif, ou plutôt au passif, d'Auch, battu 55 à 0 à Oyonnax. Y'a des endroits, comme ça, où tout va bien. Et d'autres, où pas grand-chose ne va. Plus sérieusement, on le savait, c'est à domicile que le PARC glanera son maintien cette saison. Rendez-vous donc la semaine prochaine pour la réception de Carcassonne. Et nous, honnêtement, on y croit beaucoup. 


Didier Nourault : "C'est douloureux"

Didier Nourault (entraîneur du PARC) : "On ne pouvait légitimement pas se fixer pour objectif de venir gagner ici, mais repartir avec cinq essais encaissés, sans en avoir marquer un seul, c'est douloureux. Aujourd'hui, on cède sous les coup de boutoir d'une équipe beaucoup plus physique que la nôtre. À force de résister, de résister, et bien, au bout d'un moment, tu craques. On a actuellement une équipe diminuée et c'est dur de faire face. Après, je crois que sur l'organisation générale de l'équipe, on n'a pas démérité.  
Il y a aussi une réalité économique qu'on ne peut pas négliger. On joue aujourd'hui contre le troisième budget alors que nous, nous sommes très diminués. Forcément, ça devient très difficile. Mais voilà, dès ce soir, je me tourne vers Carcassonne. Avec une grand envie de très bien faire. À nous de réunir nos forces pour l'emporter
".