8
 
  

Actualités parc

Recevoir notre newsletter
OK
  • colis privé
  • BOUYGUES IMMOBILIER
  • pub boutique
  • DUMEZ
  • BUCKLER SECURITE
  • PLD AUTO
  • chateau la pioline
  • VERSO
  • QUINCAILLERIE AIXOISE
  • toyota
  • chateau la coste

PARC 24 - 30 Aurillac : C'est dur, la culture…

  

21h12 12.01.13

 Très légèrement inférieur à Aurillac, le PARC s'incline ce soir. Il décroche un point de bonus, mais aurait peut-être mérité mieux...

La déception dans le vestiaire après la rencontre semblait presque étrange. Le PARC venait de prendre un point de bonus face au second du championnat, qui lui permettait d'être, désormais, seul à la 13ème place du championnat après la défaite de Dax face à La Rochelle, avait envoyé du jeu, beaucoup de jeu, avait parfaitement répondu dans le combat... Dans les travées, on a même pu entendre, plusieurs fois, des envolées du genre : "ce soir, on a vu du rugby, et du beau rugby !" Oui mais voilà… Cette déception traduisait finalement le peu de choses qu'il a manqué au PARC pour prendre trois points supplémentaires ce soir.
Certes, Aurillac aura quasiment été tout le temps devant… Mais à quel prix ?! Au prix d'un réalisme à toute épreuve et aux cannes de feu de toute sa ligne arrière. Quelques plaquage manqués côté aixois auront permis à Kemp - entâché d'un passage à vide évident - et Ratu d'inscrire deux essais en première mi-temps pour les visiteurs, et Petitjean confirmait sa réputation de serial buteur. C'est lui qui, sur la sirène, donnait trois points d'avance à son équipe, juste avant d'aller se mettre au chaud. Pour le reste, c'était les Aixois qui avaient dominé cette première période et Levy, avec un essai et quatre pénalités, avait inscrit la totalité des points locaux. Les Noirs avaient été séduisants.

Christophers donne le bonus

Au retour des vestiaires, il ne se passait plus grand-chose pendant un gros quart d'heure. Jusqu'à la blessure de Jérôme Jacquet en fait. Le centre aixois, excellent en première mi-temps, laissait un gros vide, et quelques secondes plus tard, les seconds du championnat empilaient un troisième essai. L'écart était creusé.
On ne croyait alors plus à grand-chose, d'autant que Petitjean enquillait deux autres pénalités (17 à 30). Mais le PARC, présent dans les rucks, grâce notamment à un gros travail de ses seconde et troisième lignes, récupérait bon nombre de ballons et continuait d'envoyer du jeu. Et à trois minutes de la fin, après un énorme boulot de la première ligne emmenée par Turini, Besson jouait rapidement une pénalité et envoyait Christophers à dame. Pour l'essai du bonus défensif.
Ce soir, le PARC a perdu. Mais il a fait honneur à l'ouverture de l'année de la culture en rendant un très joli tableau. Oui mais voilà, cette saison, Aurillac semble avoir une grande qualité : la culture de la gagne.


Les réactions

Nourault : "Le truc, c'est qu'il manque trois points"

Eddy Labarthe (ailier du PARC) : "On a fait un bon match, on s'est battus, sur les zones d'affrontement on y était… Après, ils sont seconds, ils ont eu le réalisme qu'il fallait… Sur les seules actions où ils ont réussi à percer, ils ont marqué. c'est la différence entre le haut du tableau et nous… Mais dans l'engagement on y était. Maintenant il va falloir continuer à travailler. on s'en sort avec un point, on est content, mais aussi triste vue la physionomie du match. Mais voilà, on s'est envoyés, maintenant il va falloir aller quelque chose à Auch. Aurillac est une très belle équipe, on sait pourquoi ils en sont là."

Matias Viazzo (demi d'ouverture du PARC, photo) : "c'est l'impuissance qui domine, la déception aussi. On a tenu tête tout au long du match à une équipe d'Aurillac qui est tout en haut du classement et qui a de grosses qualités. On a un petit passage à vide où on prend l'essai (le troisième, à la 65ème, ndlr) et ils prennent le large. mine de rien, on arrive à revenir dans le match en mettant beaucoup d'envie. Et puis à la fin on est pas récompensé. Peut-être qu'en première mi-temps on a donné trop de points avec deux essais marqués en première main et quelques pénalités offertes. Mais voilà, on est déçu parce qu'on les a bousculés, on les a fait reculer… Par moments, ils ne trouvaient plus les clés pour jouer ! Mais à la sortie on perd, heureusement qu'on prend un point de bonus".

Didier Nourault (entraîneur du PARC) : "Il y a beaucoup de frustration parce que c'est un match qu'on peut gagner et qui, à la sortie, est perdu… Bon, y'a le point de bonus qui récompense le bon match des joueurs. On était bien en place, avec des intentions, de la variation, une bonne conquête… Après, on perd deux-trois ballons qui nous font mal, une ou deux actions défensives pas très bien négociées… Mais après, il faut qu'on reste sur ce niveau de match. Aurillac est second et on a été capable d'être très proche d'eux. Il faut continuer sur cette voie-là, l'équipe avance. Mais aujourd'hui, le truc, c'est qu'il manque trois points. Voilà, c'est ce qui domine, cette frustration… Mais continuons sur ce régime-là, ça nous sourira. Oui, c'est encourageant, mais les encouragements… Il faut être concret, pragmatique. Mais continuons comme ça, on y était."