8
 
  

Actualités parc

Recevoir notre newsletter
OK
  • colis privé
  • BOUYGUES IMMOBILIER
  • pub boutique
  • DUMEZ
  • BUCKLER SECURITE
  • PLD AUTO
  • chateau la pioline
  • VERSO
  • QUINCAILLERIE AIXOISE
  • toyota
  • chateau la coste

Samedi... Narbonne !

  

08h04 14.03.13

 Avant chaque rencontre, parcrugby.com vous emmène à la rencontre de l'adversaire du PARC. Cette semaine, c'est le Racing Club Narbonne Méditerranée qui est dans le viseur. Après lui, nous aurons donc fait le tour de tous les adversaires puisque nous avions commencé cette série contre la Rochelle, au match aller.

Le président Anthony Hill, le chaînon manquant

Intronisé en décembre 2011 comme président du directoire, Anthony Hill, ancien joueur de Narbonne notamment (de 1996 à 1999), est en passe de réussir son pari : faire correspondre les ambitions d'un groupe d'investisseurs australiens, FG Management, avec la tradition d'un club fortement attaché à ses racines. À l'époque, le club traverse une grosse crise, sportive et financière, et frôle la relégation administrative en Fédérale 1. Cette saison, Narbonne semble renouer avec son passé en étant toujours en course pour une accession au Top 14. L'ancien deuxième ou troisième-ligne a connu des expériences de joueurs à Pau ou Béziers, et d'encadrement à Narbonne, Montpellier ou Nice. Originaire de Sidney, Hill est aujourd'hui âgé de 40 ans.

Le duo d'entraîneurs Un trio qui fonctionne

Né à Narbonne, Sébastien Buada est un pur produit de la formation audoise. C'est au RCNM qu'il fera ses classes, avant de s'exiler à Montpellier, où il sera notamment dirigé par Didier Nourault. Barré par Julien Thomas, l'ancien demi-de-mêlée reviendra à Narbonne en 2008 pour y terminer sa carrière en 2011, avant d'en devenir l'entraîneur des lignes arrières.
Il est assisté dans ses fonctions par Justin Harrison, illustre joueur australien comptant 35 sélections, qui a endossé, depuis la saison dernière, le rôle d'entraîneur-joueur (5 rencontres disputées) avec l'arrivée du groupe d'investisseurs australiens. Et par Sébastien Logerot, 31 ans seulement, ancien joueur du RCNM et ex-coach de l'équipe espoir. Il fut lui aussi dirigé par Didier Nourault au MHR.

La star  Valentine, maître à jouer

Avec Josh Valentine, c'est un sacré "client" qui est arrivé en Pays cathare il y a un an et demi. Avec ses cinq sélections en équipe d'Australie, sa quarantaine de matchs en Super 12/14 avec les Brumbies, Waratahs et autres Queensland Reds, le demi-de-mêlée australien du RCNM est l'une de ses armes absolues. Même si ses stats sont moyennes (trois essais en une saison et demie), sa science du jeu est intacte et son placement toujours judicieux. Un vrai catalyseur pour cette équipe.

Le joueur en forme "Jono Jenkins, quel joueur !"

À 26 ans, Jono Jenkins est en train d'exploser du côté de Narbonne. Débarqué l'été dernier des Waratahs (Super 15), il a rejoint la petite colonie australienne déjà représentée par Valentine et Huxley. Blessé en début de saison, "Jono" vient d'enchaîner 13 titularisations consécutives et a même inscrit un essai la semaine passée. "Jenkins, quel joueur !" titrait dernièrement L'Indépendant sur son site internet en argumentant : "il a encore mis la tête là où certains n'auraient pas mis le pied". Ce qui donne une idée du genre de joueur qu'il est... Si ce troisième-ligne est un vrai guerrier, c'est aussi un très bon joueur de rugby.

Ils joueront contre leur ancien club Retrouvailles pour Mynhardt, Noutary deux de suite

Après Colomiers la semaine passée, Vincent Noutary retrouvera de nouveau l'un de ses anciens clubs ce week-end. Le trois-quarts aixois a joué à Narbonne lors de la saison 2006/2007, en Top 14, avant d'être relégué, en fin de saison. C'est alors qu'il posera ses valises à Aix-en-Provence, qu'il n'a plus quitté depuis. Jandré Mynhardt, lui, a porté les couleurs du RCNM pendant trois saisons, de 2019 à 2012. Avant d'atterrir à Aix, l'été dernier.

Moral de l'équipe Quatre mois que ça dure !

Depuis sa défaite à Oyonnax, le 4 novembre dernier (date du retour de "Jono" Jenkins), le RCNM n'a perdu que trois fois, pour trois défaites bonifiées. En clair, depuis quatre mois, les Narbonnais prennent des points à chaque sortie. Mieux, ils ont gagné lors des cinq dernières journées alors que celles-ci leur réservaient de belles affiches : Lyon, Brive et Aurillac notamment. Et pour couronner le tout, les Orange et Noir viennent de remporter le derby audois face à Carcassonne ! Que demander de plus ?

Les 5 dernières journées

J19 : Narbonne 28 - 17 Brive
J20 : Dax 12 - 15 Narbonne
J21 : Narbonne 32 - 21 LOU
J22 : Narbonne 45 - 21 Aurillac
J23 : Carcassonne 20 - 27 Narbonne

L'œil de Conrad Stoltz  "Une équipe mobile"

Cette équipe narbonnaise, c'est une équipe mobile, dans laquelle les avants bougent beaucoup. Jenkins et Tuilagi, eux amènent beaucoup de puissance devant. C'est aussi une équipe qui est très dangereuse sur les ballons de relance, en contre-attaque. Il y a Ruiz aussi, c'est un très bon buteur mais aussi un très bon animateur de jeu. Quant à Valentine, leur "9" australien, c'est LE joueur qui fait la différence. Lorsqu'il est en forme, c'est toute l'équipe qui est en forme. Autant offensivement que défensivement, c'est un joueur très intelligent."